Accueil > À propos du portail UCL Archives

À propos du portail UCL Archives

 

L’Université catholique de Louvain possède une longue histoire, commencée il y a 600 ans. Des hommes et des femmes l’ont faite : professeurs, étudiants, chercheurs, membres des autorités. De grands courants l’ont traversée. UCL Archives vous propose de rencontrer les premiers, d’élucider les seconds. 

UCL Archives, en ligne depuis 2018, s’enrichit chaque année et s'inscrit dans la politique plus large mise en place par l’Université catholique de Louvain d’Open connaissance.

 

Un portail ouvert et interopérable

Afin de faciliter la diffusion de ses ressources, UCL Archives repose sur un ensemble de protocoles et des standards d’interopérabilité.

 

Rendre ses descriptions interopérables

Le Dublin Core, mis au point par la Dublin Core Metadata Initiative (DCMI), est un format descriptif simple et générique, comprenant 15 éléments tous facultatifs et répétables. Il se veut facile à utiliser et suffisamment général pour être pertinent quelle que soit la discipline et a vocation à permettre une interopérabilité entre des systèmes conçus indépendamment les uns des autres. Le Dublin Core fait l’objet de la norme internationale ISO 15836. Pour permettre une description plus fine, UCL Archives utilise le Dublin Core qualifié, composé d'éléments supplémentaires ainsi que des qualifiants pour préciser le sens, la syntaxe ou le vocabulaire de certains éléments.

Le protocole OAI-PMH (Open archives initiative – protocol for metadata harvesting) est un moyen d’échanger sur Internet des métadonnées entre plusieurs institutions, afin de multiplier les accès aux documents numériques. Il permet d’accroître la visibilité des collections numériques, de reconstituer virtuellement des corpus à partir de ressources accessibles sur différents sites. Il facilite l’échange de données entre des fournisseurs de données (qui exposent leurs métadonnées sur un serveur web, appelé entrepôt OAI) et un fournisseur de service (qui moissonnent ces données). Le XML Dublin Core est le schéma de métadonnées de base pour l’exposition des données. L'entrepôt OAI de UCL Archives est accessible à l’adresse suivante : https://archives.uclouvain.be/oai-pmh-repository/request.

 

Rendre ses images interopérables

IIIF (International Image Interoperability Framework) désigne un ensemble de spécifications techniques dont l’objectif est de définir un cadre d’interopérabilité pour la diffusion d’images haute résolution sur le Web. IIIF vise à favoriser l’interopérabilité des bibliothèques numériques et à proposer une expérience utilisateur enrichie en termes de visualisation et de manipulation des images sur le Web. Son but est de créer un cadre technique commun grâce auquel les entrepôts peuvent délivrer leurs objets numériques de manière standardisée sur le Web afin de les rendre consultables, manipulables et annotables par n’importe quel visionneur compatible. Toutes les données (images et métadonnées associées) restent hébergées dans leurs entrepôts respectifs et les institutions qui en sont responsables gardent le contrôle sur ce qu’elles diffusent.

Le visionneur Universal Viewer est un lecteur multimédia (images, audio, vidéo et texte) initialement développé pour la British Library. Il est actuellement utilisé par de nombreuses institutions telles que la Bibliothèque nationale du Pays de Galles, l'Université de Princeton ou encore l'Université Stanford. Il donne aux chercheurs un accès amélioré aux ressources mises à disposition : deep Zoom, recherche, bookmarking, téléchargement... De plus, il implémente IIIF pour les ressources de type image.

UCL Archives est équipé de la fonction "IIIF Drag and Drop" : les utilisateurs peuvent faire glisser et déposer le logo  de chaque ressource dans un visionneur compatible IIIF afin de faire apparaître le manifeste. De cette manière, ils peuvent rassembler des images de différentes collections et/ou institutions à travers le monde pour les comparer numériquement et partager facilement leurs résultats.

 

Garantir l’accessibilité des ressources dans le temps pour en garantir la citabilité

ARK (Archival Resource Key) est un système d’identifiants mis en place par la California Digital Library (CDL), et qui a vocation à identifier des objets numériques de manière pérenne.

 

 

Équipe projet

Le projet est coordonné par les Archives de l'Université.

  • Aurore François (directrice des Archives de l'Université)
  • Caroline Derauw (chef de projet)
  • Françoise Hiraux
  • Véronique Fillieux

Avec le support efficace de Fabian Boldrin  

 

 

Partenaires

UCL Archives a été réalisé avec le soutien des partenaires suivants :

  • Plan stratégique Université numérique
  • Fonds Inbev-Baillet Latour
  • Fédération Wallonie-Bruxelles

 

 

Suivez-nous :