Sous-fonds FI 268 - Archives concernant la collection "Typologie des sources du Moyen Age" de l’Institut d'études médiévales

Zone d'identification

Cote

BE A4006 FI 268

Titre

Archives concernant la collection "Typologie des sources du Moyen Age" de l’Institut d'études médiévales

Date(s)

  • 1967-2003 (Production)

Niveau de description

Sous-fonds

Étendue matérielle et support

59 art. (1,75 m.l.)
142 fichiers (10,7 Mo)

Zone du contexte

Nom du producteur

(1966-2010)

Histoire administrative

Fondé en 1966 à Louvain(*), l’Institut d’études médiévales (IEM) est né d’une réflexion : le Moyen Âge est pluriel et il interpelle par son altérité. S’en faire le contemporain par l’étude nécessite une appréhension nourrie de plusieurs disciplines. Impossible d’étudier un traité de droit médiéval sans faire référence aux conceptions théologiques, de lire un roman courtois sans comprendre les structures féodales, de décrypter un jubé d’église sans percevoir sa fonction liturgique. C’est à un nécessaire croisement des disciplines qu’invite le Moyen Âge. Or le cloisonnement des spécialités y fait souvent obstacle. Ce genre de réflexions inspira les fondateurs, Fernand Van Steenbergen et Robert Bultot, à proposer la création d’une structure qui fasse converger les chercheurs qui, au sein de disciplines variées, s’intéressent au Moyen Âge. De la sorte, l’IEM devint en 1966 un foyer de rencontres et de recherches. Il ouvrit un diplôme de 3e cycle, le Diplôme d’études médiévales, au public international. Il mit sur pied des conférences qui rythment l’année et des colloques organisés périodiquement et il débuta deux collections :


  • la « Typologie des sources du Moyen Âge occidental », créée en 1970 à l’initiative de Léopold Genicot, qui a connu par la suite une existence autonome
  • les « Publications de l’Institut d’Études Médiévales » qui recueille des monographies et des actes de colloques et a publié à ce jour 25 volumes, le dernier en date, Autour du "village", venant de paraître, en l’honneur de René Noël.

(*) Deux instituts d'études médiévales ont été créés conjointement en 1966, un par section linguistique.

Histoire archivistique

Dans le cadre d’une mission de soutien au sein de la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres, les Archives de l’Université ont identifié six caisses de déménagement concernant la collection de Typologie des sources du Moyen Age. Le prof. Jean-Marie Yante, qui se chargeait de l’archivage des documents de l’Institut d’études médiévales, a accepté le versement de ce sous-fonds — le fonds de l’IEM restant en Faculté de Philosophie, Arts et Lettres — aux Archives de l’Université, le 23 février 2015.

Modalités d'entrée

2015-02-23 : versement aux Archives de l'UCL.

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Les archives concernent la collection Typologie des sources du Moyen Age de l’Institut d’études médiévales (aujourd’hui Centre d'études sur le Moyen Âge et la Renaissance) de 1967 à 2003.

Évaluation, extraction, élimination et calendrier de conservation

L’évaluation des archives a mené à l’élimination des doubles/copies et de la comptabilité ayant dépassé le délai de conservation légal.

Accroissements

La collection est toujours active. Un accroissement est donc possible.

Mode de classement

Le schéma archivistique est basé sur la proposition de plan de classement pour ASBL de COPPENS H., De ontsluiting van archieven : richtlijnen en aanbevelingen voor de ordering en beschrijving van archieven in het Rijksarchief, Bruxelles : Archives générales du Royaume, 1997. Le classement a été adapté afin de mieux correspondre au sous-fonds, il apparaît ainsi :

1. GENERALITES
1-1 Correspondance
1-2 Conseil de Direction

2. ORGANISATION
2-1 Comptabilité et finances : dossiers relatifs aux demandes de subsides

3. ACTIVITES
3-1 Organisation d’évènements
3-1 Publications

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Le fonds est librement consultable dans les conditions fixées par le règlement des visiteurs en vigueur aux Archives de l’Université.

Conditions de reproduction

La reproduction (photocopies ou saisies numériques) des archives est autorisée uniquement dans le cadre d’un usage privé ou scientifique avec l’accord de l’archiviste et dans le respect des règles et tarifs en vigueur aux Archives de l’Université. La reproduction est réalisée de manière « fragmentaire », en toute innocuité pour le document et dans le respect de la législation en matière de droit d’auteur. Une copie de ces prises de vue doit être déposée aux Archives.

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Les documents présents dans ce fonds sont essentiellement rédigés en français. Quelques documents sont écrits en anglais. Il s’agit aussi principalement de documents dactylographiés, de temps en temps accompagnés de commentaires ou notes.

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Les archives déposées sont conservées sur différents supports :

  • Support papier : 59 art. (1,75 m.l.)
  • Support numérique : 142 fichiers (10,7 Mo) – conservés sur leur format d’origine et au format pdf.

Instruments de recherche

Caroline Derauw, Inventaire des archives de la collection de "Typologie des sources du Moyen Age", de l’Institut des Etudes médiévales, Louvain-la-Neuve : Archives de l'UCL, 2016.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées


  • Les Archives de l’UCL conservent également : BE A4006 FI 269 - Archives de Léopold Génicot
  • Un fonds administratif de l'IEM est actuellement conservé par la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres de l'UCL.

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès - Noms

Points d'accès - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Les descriptions archivistiques sont conformes à la seconde édition de la "Norme générale et internationale de description archivistique" (ISAD-G, 1999). Ces descriptions archivistiques ont été encodées en XML EAD et respectent également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Les descriptions archivistiques du fonds et des niveaux inférieurs ont été établies en septembre 2016 par l’archiviste Caroline Derauw. Elles ont été encodées en XML EAD par l'étudiant en archivistique Jean-Charles de Maere, en décembre 2016, sous la supervision de l'archiviste Caroline Derauw.

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Note de l'archiviste

Caroline Derauw

Zone des entrées