Fonds FI 124 - Archives de Jacques Leclercq

Zone d'identification

Cote

BE A4006 FI 124

Titre

Archives de Jacques Leclercq

Date(s)

  • 1891-1971 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

223 art. (3 m.l.)

Zone du contexte

Nom du producteur

(1891-1971)

Notice biographique

Jacques Leclercq est né à Bruxelles le 3 juin 1891. Il meurt à Beaufays le 16 juillet 1971. Il a été professeur (philosophie morale, droit naturel) à l'Université catholique de Louvain.
Le milieu dans lequel il vit, une famille bourgeoise libérale, n’est ni catholique ni libre penseur. Il étudie d’abord sous la conduite de précepteurs privés puis il entre à l’âge de quinze ans à l’Université libre de Bruxelles où il entame des études de droit (1906). En 1908, il poursuit à l’UCL ses études de droit puis de philosophie (licence et doctorat). Après sa théologie à Malines, il est ordonné prêtre en 1917. Il devient professeur dans l’enseignement secondaire à l’Institut Saint-Louis (1917) puis à la Faculté de philosophie et lettres (1921) Saint-Louis à Bruxelles jusqu’en 1938 où il donne les cours de Philosophie morale, de Droit naturel et d’Éléments de théologie ainsi que les Exercices pratiques de philosophie. Il professe aussi à l’École des sciences philosophiques et religieuses annexée à la Faculté, les cours d’Ecclésiologie, de Morale catholique et de Philosophie sociale. Ensuite il est nommé professeur à la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain de 1938 à 1961. Il y enseigne la Philosophie morale et le Droit naturel, y introduit la sociologie et y développe les sciences sociales . Après son éméritat en 1961, il se retire à Beaufays, à l’Ermitage du Caillou Blanc, la communauté qu’il a fondée.

Histoire archivistique

Jacques Leclercq a organisé lui-même son fonds d’archives. Les dossiers qu’il a créés étaient identifiés, de sa main, sur la chemise qui enserrait les documents. De son propre aveu, il avait trié et détruit beaucoup de documents , ne conservant ainsi que ce qu’il souhaitait garder et confier à l’Institut supérieur de philosophie à l’été 1969.
Quelques dossiers furent postérieurement ajoutés au fonds original par Jean Ladrière, le légataire universel de Jacques Leclercq . Ce sont principalement des documents confiés, après la mort de celui-ci, par des personnes qui avaient été en relation avec lui. Jean Ladrière a confié ces dossiers à l’Institut supérieur de philosophie.
Lors du déménagement de la Bibliothèque de l’Institut supérieur de philosophie dans ses nouveaux locaux, celle-ci transféra les archives Leclercq aux Archives de l’Université (août 1995). Des pièces, extraites et utilisées par Pierre Sauvage pour la rédaction de sa thèse, réintégrèrent le fonds en septembre 1999, à l’exception du journal intime conservé par Jean Ladrière. En novembre 2007, Pierre Sauvage confia aux Archives ce journal, assorti de mesures restrictives de consultation, ainsi que quelques autres documents provenant du fonds Jacques Leclercq. Il déposa également divers dossiers de documents rassemblés et utilisés dans le cadre de ses travaux sur Jacques Leclercq ainsi qu’un important dossier photographique.

Modalités d'entrée

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Documents personnels (1-24) ; Écrits et travaux (25-154) : articles (27-65), conférences (66-79), sermons, retraites, récollections (80-88), allocutions de mariages (89), écrits manuscrits et projets (90-97), cours dispensés (98-119), compte-rendus d’ouvrages (120-130), correspondance et réactions à ses écrits (131-154) ; Correspondance relative à diverses affaires (155-164) ; Activités (165-173) ; Dossiers thématiques (174-204).

Évaluation, extraction, élimination et calendrier de conservation

Les photographies ont été extraites du fonds et sont conservées dans la photothèque des Archives de l’Université catholique de Louvain :

  • Album photographique composé par Pierre Sauvage le 15 janvier 2000 ;
  • Photos relatives aux ancêtres de Jacques Leclercq ;
  • Portraits de Jacques Leclercq à diverses périodes de sa vie ;
  • Photos relatives à l’Ermitage du Bon Larron, 1935-1939 ;
  • Photos relatives à l’Ermitage du Caillou Blanc, 1961-1971 ;
  • Autres photos.

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Le fonds est librement consultable dans les conditions fixées par le règlement des visiteurs en vigueur aux Archives de l’Université.

Conditions de reproduction

La reproduction (photocopies ou saisies numériques) des archives est autorisée uniquement dans le cadre d’un usage privé ou scientifique avec l’accord de l’archiviste et dans le respect des règles et tarifs en vigueur aux Archives de l’Université. La reproduction est réalisée de manière « fragmentaire », en toute innocuité pour le document et dans le respect de la législation en matière de droit d’auteurs. Une copie de ces prises de vue doit être déposée aux Archives.

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Françoise HIRAUX et Françoise MIRGUET, "L'institut supérieur de philosophie de Louvain (1889-1968). Inventaire des archives. Introduction historique", Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, 2008, 520 p. (Coll. Publications des Archives de l'UCL, n°21).

Générer l'instrument de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Note de publication


  • Pierre SAUVAGE, "Jacques Leclercq, 1891-1971. Un arbre en plein vent", Paris-Louvain, 1992 ;
  • Pierre SAUVAGE, "La Cité Chrétienne (1926-1940). Une revue autour de Jacque Leclercq", Paris-Gembloux et Bruxelles, 1987 ;
  • Ghislain MORIN, "Introduction à l’étude de Jacques Leclercq", collection Recherches et synthèses, Gembloux, 1973.

Zone des notes

Note

Les photographies (art. 19 et 20) sont conservées dans la photothèque des Archives de l'Université.

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès - Lieux

Points d'accès - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Les descriptions archivistiques sont conformes à la seconde édition de la "Norme générale et internationale de description archivistique" (ISAD-G, 1999). Ces descriptions archivistiques ont été encodées en XML EAD et respectent également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Les descriptions archivistiques ont été rédigées en 2009 par l'archiviste Françoise MIRGUET et encodées en XML EAD par les étudiants en archivistique Henry Bisilliat Donnet, Marie Coppens, Robin Geens et Martin Patrick en décembre 2018, sous la supervision de l'archiviste Caroline Derauw.

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Note de l'archiviste

Françoise Mirguet

Zone des entrées