Fonds FE 057 - Archives de Charles Roger

Zone d'identification

Cote

BE A4006 FE 057

Titre

Archives de Charles Roger

Date(s)

  • 1925-2000 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

62 art. (1,44 m.l.)

Zone du contexte

Nom du producteur

(1905-2008)

Notice biographique

Charles Roger (Houdeng-Aimeries 10 décembre 1905 – Waterloo 27 novembre 2008), est un économiste, professeur d’université, membre de cabinets ministériels, haut fonctionnaire et pionnier de la reconnaissance de la Chine par la Belgique.
Après avoir reçu une première formation au Collège Saint-Joseph de La Louvière, Charles Roger réalise un doctorat en droit, à Saint-Louis et à Louvain (1922-1927). S’intéressant déjà aux problèmes économiques contemporains lors de ses études de droit, il décide de suivre une licence en sciences économiques et sociales (1928-1930), à l’Institut de Sciences économiques (UCL, deviendra plus tard l’IRES), nouvellement créée. Il bénéficie ensuite d’une bourse de la Commission for Relief in Belgium (aujourd’hui Belgian American Educational Foundation) pour se perfectionner deux ans à Harvard, où il réalise un Master of Arts en économie (1930-1932).
De retour en Belgique, Charles Roger effectue une pige à la Gazette du Centre, avant de voir sa carrière prendre une double dimension. Dès 1933, d’une part, il devient professeur d’économie, d’abord à l’École des Hautes Études de Gand (1933-1934), puis à l’Institut Supérieur de Commerce de l’État à Anvers (1934-1968) et enfin au Centre Universitaire de Mons (1971-1975). En parallèle à ses activités professorales, Charles Roger consacre beaucoup de son temps au service de l’intérêt public. Dans un premier temps comme membre de cabinets (1934-1940, 1944-1945, 1947-1949) puis comme fonctionnaire (1949-1970).
Charles Roger est ainsi membre d’un cabinet ministériel de 1934 à 1940. D’abord comme secrétaire de Cabinet du ministre des Finances Gustave Sap (1934), puis comme attaché(1). Après un bref retour dans le cabinet Pierlot (1944), son poste de chef de cabinet du ministre des Affaires Economiques Jean Duvieusart (1947-1949) est le point culminant de son activité au sein des cabinets ministériels. Si Roger n’est plus membre d’aucun cabinet par la suite, il n’en délaisse pas pour autant la chose publique, devenant Secrétaire général du Conseil central de l’économie de 1949 à 1970, lorsqu’il atteint la limite d’âge.
À côté de ses occupations professionnelles, Charles Roger multiplie les engagements dans la société de son temps, que ce soit en participant au mouvement général de préparation de l’après-guerre durant la Deuxième Guerre mondiale ou en réfléchissant au Benelux, à l’avenir des pays dits « sous-développés » ou aux relations entre Europe de l’est et Europe de l’ouest. Parallèlement, il faut aussi noter son investissement majeur dans le développement des relations (économiques) entre la Belgique et la Chine. Il occupera ainsi le poste de Président de la Commission économique de l’Association Belgique-Chine (1957-1983), de la Commission économique Belgique Chine (1983-1988), et Président d’honneur du Conseil économique et Commercial Belgique-Chine, nouvelle appellation de la Commission économique (dès 1988). Citons aussi sa charge de vice-président du Centre culturel Belgique Chine (1983-1993). Cet engagement lui permet d’effectuer dix voyages en Chine, entre 1957 et 1984.

(1) À savoir : Van Zeeland, Janson, Spaak et Pierlot.

Histoire archivistique

Les archives de Charles Roger ont fait l'objet de deux dons distincts : le premier au CEHEC (en deux versements : 1998 et 2012) et le second aux Archives de l'UCL (2005).
Les archives de Charles Roger ont été conservées à son domicile jusqu’à un premier don le 17 décembre 1998, effectué auprès du Groupe d’études Histoire de l’Europe contemporaine (GEHEC), devenu aujourd’hui le Centre d’étude d’histoire de l’Europe contemporaine (CEHEC), un centre de recherche de L'UCL. Ce dépôt prenait place dans le cadre plus vaste d’une campagne de collecte d’archives lancée à ce moment par le gehec, les relations avec Charles Roger ayant été facilitées par les contacts pris par Catherine Almey avec ce dernier lors de la réalisation de son mémoire de licence.
Pour ce premier fonds, Charles Roger avait lui-même sélectionné les documents qu’il souhaitait donner, et avait principalement confié au GEHEC des textes de conférences et d’articles mais aussi de nombreux papiers relatifs à la Chine. L’inventaire de ce premier dépôt a été réalisé par Thierry Grosbois.
Le deuxième don a été effectué par Francis Roger France, un des fils de Charles Roger, le 18 mai 2005. Charles Roger, alors âgé de cent ans, souhaitait déménager, trier son bureau et vider sa bibliothèque. Suite à une discussion avec le professeur Servais, Archiviste de l’Université, Francis Roger France décida de léguer une partie de sa bibliothèque, et d’autres documents aux Archives de l'UCL. Ce sont ces documents qui font l’objet du présent inventaire.
À titre de comparaison, le premier fonds Charles Roger, déposé au cehec, représente 2,3 m.l. pour environ 1,5 m.l. pour le deuxième fonds Roger.
Enfin, un versement a lieu en juillet 2012. Il s’agit de documents qui étaient encore conservés par la famille de Charles Roger et qui avaient été en partie utilisés pour la réalisation d’un mémoire de master en histoire consacré à Charles Roger.
De ces trois versements, les deux premiers sont les plus importants (respectivement 2,3 et 1,44 m.l.) alors que le dépôt de juillet 2012 est de plus petite ampleur.
Le fonds est reconditionné et l’inventaire revu en 2009.

Modalités d'entrée

[1998-12-17 : don au GEHEC (aujourd'hui CEHEC).]
2005-05-18 : don de Francis Roger France aux Archives de l'UCL.
[2012-07 : versement complémentaire au premier don de 1998, au CEHEC.]

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Les archives déposées aux Archives de l'UCL sont relatives à plusieurs occupations différentes de Charles Roger, de 1925 à 2000. C’est ainsi qu’on y trouvera quelques documents concernant ses études, d’autres liés à ses différentes fonctions professionnelles, dont le professorat, ou encore des documents liés à des travaux de Charles Roger pendant la Seconde Guerre mondiale. Sont également présents de nombreux dossiers relatifs à la Chine ainsi que les textes de conférences et publications réalisées par Charles Roger à ce sujet.
Quelles sont les différences, en terme de contenu, entre les deux fonds d’archives ? Le premier don contenait principalement des textes de publications et conférences, de la correspondance et une documentation abondante sur la Chine. Les archives versées par Francis Roger France, elles, contiennent également quelques pièces sur la Chine, mais il semble qu’il ne s’agisse pas là du corps des papiers Charles Roger se rapportant à la Chine, qui se trouvent plutôt dans les archives déposées au CEHEC. De même, on ne trouve quasiment pas de correspondance dans les archives traitées ici, à la différence du premier fonds. À l’inverse, on trouve dans le second fonds plusieurs dossiers de travail de Charles Roger (relatifs à diverses fonctions professionnelles) ainsi que certaines pièces concernant ses études, ce qu’on ne trouve pas ou peu dans le premier versement. Si la taille de ces numéros ne dépasse que rarement une chemise, il faut quand même noter l’apport de ces documents « de travail », car ils sont absents, sauf pour ce qui concerne la Chine, du fonds déposé au cehec. Cette situation avait d’ailleurs été voulue par Charles Roger, qui avait sélectionné, lors du premier don, « les articles et revues significatives de sa carrière ».

Évaluation, extraction, élimination et calendrier de conservation

Au niveau du tri, plusieurs opérations doivent être signalées ici. Un premier tri a d’abord été effectué au niveau des doubles. En effet, les dossiers relatifs aux articles ou conférences de Charles Roger comportaient très souvent de nombreux doublons, qui ont été éliminés. De plus, certains documents se trouvant déjà dans les archives déposées au CEHEC n’ont pas été conservés.
Outre les ouvrages confiés par Francis Roger France, d’autres publications et ouvrages, concernant principalement la Chine, faisaient partie du don. Ils n’ont pas été conservés dans le fonds mais distribués en bibliothèque.
Le classement a été effectué selon les différentes occupations de Charles Roger et l’ordonnancement du fonds lui-même. On y trouve principalement des documents personnels, ceux relatifs à ses études et ses premiers travaux, ses activités professionnelles, les cours qu’il a dispensés, les travaux réalisés dans le domaine économique et des dossiers concernant son action relative à la Chine.
Les documents ont été conservés sans élimination.

Accroissements

Mode de classement

Le classement a été effectué selon les différentes occupations de Charles Roger et l’ordonnancement du fonds lui-même. On y trouve principalement des documents personnels, ceux relatifs à ses études et ses premiers travaux, ses activités professionnelles, les cours qu’il a dispensés, les travaux réalisés dans le domaine économique et des dossiers concernant son action relative à la Chine.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • anglais
  • chinois
  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

En français, anglais, chinois.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Instruments de recherche

L’inventaire a été réalisé par Quentin Jouan lors de l’année académique 2010-2011, plus particulièrement entre février et mai 2011. Il a été élaboré dans le cadre du cours LHIST2542 "Séminaire d’Archivistique : archives privées", qui fait partie du master 120 en histoire, finalité archivistique, donné par le professeur Paul Servais, Françoise Mirguet et Marie Van Eeckenrode.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Archives conservées aux Archives de l'UCL :


  • Fonds Charles Roger (BE A4006vv FD CEHEC-A14). L’existence d’un premier fonds Charles Roger (CEHEC) a été mentionné plus haut. Les archives du CEHEC sont conservées au Service des Archives de l’UCL, Place Montesquieu 3 à Louvain-la-Neuve (1348). Pour toute consultation, il faut au préalable adresser une demande auprès du CEHEC (Centre d'étude d'histoire de l'Europe contemporaine, Collège Érasme, Place Blaise Pascal 1, Louvain-la-Neuve), via un formulaire disponible sur leur site internet.
  • Archives du Centre belge d’études et de documentation (BE A4006 FD CEHEC-B5). Pendant la guerre, Charles Roger réalisa un rapport pour le Centre belge d’étude et de documentation. Des témoignages de cette implication sont conservés dans les archives de ce Centre, déposées au CEHEC et inventoriées par Thierry Grosbois. Pour la consultation, voir les éléments avancés plus haut pour le fonds Charles Roger déposé au CEHEC.

Bibliothèque :


  • Une partie de la bibliothèque de Charles Roger a été déposée par Francis Roger France en 2005.

Descriptions associées

Note de publication


  • Roger Charles, Souvenirs inédits de 1905 à nos jours, Ottignies, Quorum, 1997.
  • Jouan Quentin, Une pensée en action. Charles Roger et la reconstruction de la Belgique (1940-1949), Louvain-la-Neuve, mémoire de master en histoire sous la direction de Dumoulin Michel, UCL, 2012.
  • Almey Catherine, La Belgique et la jeune rpc 1954-1957 : en marge d'un politique de non reconnaissance, une multitude de contacts, Louvain-la-Neuve, mémoire de licence réalisé sous la direction de Dumoulin Michel, UCL, 1990. Mémoire publié sous le titre suivant : Belgique et Chine au cœur de la Guerre froide 1954?1957 : la politique des petits pas, Louvain-la-Neuve, Bureau du Recueil, 1994.
  • Bollansée Sven, Les relations politiques et économiques entre la Belgique et la République populaire de Chine depuis 1949 jusqu'à 1995, Louvain-la-Neuve, mémoire de licence en sciences politiques et sociales sous la direction de Michèle Schmiegelow, UCL, 2001.
  • Bareel Étienne, Le Conseil central de l’économie, Louvain-la-Neuve, mémoire de licence en sciences politiques et sociales sous la direction de François [Aymé], UCL, 1980.
  • Dujardin Vincent, "Jean Duvieusart (1900-1977) : Europe, Wallonie-Bruxelles, Léopold III", Gerpinnes, Quorum, 2000. [Pour l’action du cabinet dirigé par Charles Roger].
  • Jussiant Jean, Roger Charles et van der Rest Pierre, Esquisse d’une politique économique, Bruges, Desclée de Brouwer, 1946.
  • Grosbois Thierry, « Le Centre Belge d’Etudes et de Documentation face à l’après-guerre en Europe 1941-1944 », dans Inventer l’Europe. Histoire nouvelle des groupes d’influence et des acteurs de l’unité européenne, Bruxelles-Berne, Peter Lang, 2002, pp. 197-222. (coll. Euroclio, no 27). [Sur la participation de Roger au Centre belge d’Études et de Documentation].

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès - Sujets

Points d'accès - Lieux

Points d'accès - Noms

Points d'accès - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Les descriptions archivistiques sont conformes à la seconde édition de la "Norme générale et internationale de description archivistique" (ISAD-G, 1999). Ces descriptions archivistiques ont été encodées en XML EAD et respectent également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Les descriptions archivistiques du fonds et des niveaux inférieurs ont été établies en 2011 par l'étudiant en archivistique Quentin Jouan. La description archivistique du fonds a encodée en XML EAD par l'archiviste Caroline Derauw en décembre 2016.

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Note de l'archiviste

Quentin Jouan

Zone des entrées

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés