Fonds FI 364 - Archives de Joseph Opsomer

Zone d'identification

Cote

BE A4006 FI 364

Titre

Archives de Joseph Opsomer

Date(s)

  • (1905) 1930-1973 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

51 articles (0,64 m.l.)

Zone du contexte

Nom du producteur

(1907-1999)

Notice biographique

Joseph E. Opsomer (Courtrai, 06/12/1917 — Mouscron, 01/03/1999) obtient son diplôme d'ingénieur agronome colonial à l'Université catholique de Louvain en 1929. Il est directement engagé par le ministère des Colonies où il est envoyé en missions d'études en Extrême-Orient en 1930 et au Congo en 1931-1932. Parmi toutes ces missions, l'organisation de la recherche agronomique à Buitenzorg (aujourd'hui Bogor) dans les Indes néerlandaises le marque profondément. De 1932 à 1933, il est détaché à la Régie des Plantations, dans la Station de Sélection de Yangambi. En 1934, l'Institut national pour l'étude agronomique du Congo succède à la Régie des Plantations, Joseph Opsomer travaille à la Division des Plantes vivrières à Yangambi jusqu'en 1938 où il débute ses activités d'enseignement à l'Université catholique de Louvain. Il continue toutefois à effectuer des missions d'études et d'inspection au Congo pour le Gouvernement et l'INEAC en 1946, 1954 et 1959.
À l'Université catholique de Louvain, il enseigne des cours tels que la phytotechnie, la climatologie, l'amélioration des plantes tropicales, l'agriculture générale des pays chauds ou encore la zootechnie tropicale. Secrétaire de l'Institut agronomique de 1953 à 1961, il en devient le président de 1961 à 1964. En 1953, la section d'agronomie coloniale de l'Institut se dote de serres tropicales et d'un laboratoire de Phytologie tropicale, Joseph Opsomer en assurera la direction jusqu'en 1970.
Joseph E. Opssomer s'investit également dans les Centres agronomiques de l'Université de Louvain au Congo (CADULAC) dont il assure le secrétariat dès 1939. Ceux-ci mèneront, plus tard, à la création en 1947 du Centre universitaire congolais Lovanium qui devient en 1956 l'Université Lovanium.

Histoire archivistique

En 1992, le professeur André Allard (successeur de Joseph E. Opsomer) déménage son bureau, une première partie des dossiers de J. Opsomer arrivent alors aux Archives. En 2003, la dernière partie des dossiers est versée aux Archives. En 2010, les archives du Centre d'Histoire des Sciences et des Techniques, conservées dans les caves de la Faculté de Philosophie et Lettres, rejoignent les premiers versements.

Modalités d'entrée

1992-10 : versement aux Archives de l'Université catholique de Louvain.
2003-05 : versement aux Archives de l'Université catholique de Louvain.
2010-03-03 : versement aux Archives de l'Université catholique de Louvain.

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Les archives concernent diverses activités agronomes de Joseph E. Opsomer au travers de quatre institutions.
Tout d'abord le ministère des Colonies, où il est engagé comme agronome de 1e classe. Il y effectue plusieurs missions d'études, un dossier d'archives concernant le stage à la section pour l'amélioration des Plantes annuelles de Buitenzorg (effectuée en 1930 et 1931) subsiste.
Ensuite, l'Institut agronomique de l'Université catholique de Louvain. Il s'agit principalement de son activité de secrétaire académique (de 1953 à 1961) et de président (1961 à 1964). Mais également de la direction du Laboratoire de Phytologie tropicale (1953 à 1970). De son activité d'enseignement, aucun cours ne nous est parvenu ; toutefois, la collection des Cours de l'Université catholique de Louvain (CO 002-CII) contient quelques cours issus d'autres donateurs.
Puis de sa fonction de secrétaire des Centres agronomiques de l'Université de Louvain au Congo (1939 à 1961). C'est à ce titre qu'il conserve les registres de procès-verbaux du conseil d'administration et de l'assemblée générale de la CADULAC ou encore nombres de rapports d'activités.
Finalement, lorsqu'en 1947, les écoles médicale (fondées par la FOMULAC), agronomique (fondée par la CADULAC), et administrative fusionnent pour former le Centre Universitaire congolais Lovanium (plus tard Université Lovanium), Joseph E. Opsomer siège au d'administration de 1949 à 1962. Dès lors on retrouve dans ses archives une importante liasse de procès-verbaux du conseil d'administration, mais également plusieurs dossiers en lien avec la section agronomique.

Évaluation, extraction, élimination et calendrier de conservation

L’évaluation des archives a mené à l’élimination des doubles et copies, des pièces justificatives de comptabilité (dont le délai de conservation légal était dépassé).

Accroissements

Le producteur des archives, Joseph E. Opsomer, étant décédé en 1999, le fonds est fermé.

Mode de classement

Le plan de classement se divise en quatre parties, correspondant chacune à l'une des institutions au sein de laquelle Joseph E. Opsomer a exercé une ou plusieurs activités. L'ordre d'apparition de ces institutions est chronologique :

1. Ministère des Colonies
2. Institut agronomique de l'Université catholique de Louvain
3. Centres agronomiques de l'Université catholique de Louvain au Congo
4. Lovanium (Centre universitaire congolais Lovanium et Université Lovanium)

Les quatre parties suivent les mêmes règles de classement. En effet, à l’intérieur des différentes rubriques, les archives sont d’abord classées du général au particulier, selon la norme ISAD-G, et ensuite de manière chronologique. Lorsqu’une unité archivistique couvre plusieurs années, elle est classée selon sa date extrême de début. Par contre, si deux ou plusieurs articles ont la même date de début, c’est leur date extrême de fin qui détermine leur position. Toutefois, lorsque les articles ne renseignent pas de date et que cette dernière n’a pas pu être reconstituée, ils se retrouvent en fin de rubrique.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

À l'exception de trois unités archivistiques (dossiers du personnel), les archives sont librement consultables.

Conditions de reproduction

La reproduction (photocopies ou saisies numériques) des archives est autorisée uniquement dans le cadre d’un usage privé ou scientifique avec l’accord de l’archiviste et dans le respect des règles et tarifs en vigueur aux Archives de l’Université. La reproduction est réalisée de manière « fragmentaire », en toute innocuité pour le document et dans le respect de la législation en matière de droit d’auteur. Une copie de ces prises de vue doit être déposée aux Archives.

Langue des documents

  • français
  • néerlandais

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Les documents présents dans ce fonds sont essentiellement rédigés en français. Quelques documents sont écrits en néerlandais, mais cela reste de l’ordre de l’anecdotique. Lorsqu’un article est écrit dans une autre langue que le français de manière significative, une remarque l’indique en dessous de sa description.

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Le fonds est majoritairement sur support papier. On compte toutefois quelques photographies et plaques de verres. Quatre sachets de graines, provenant du Congo, ont également été conservés.

Instruments de recherche

Générer l'instrument de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées


  • BE A4006 FI 341 : Archives de Fernand et Guy Malengreau concernant la FOMULAC, la CADULAC, le Centre universitaire congolais Lovanium, l'Université Lovanium et la Fondation Université Lovanium.
  • BE A4006 FI 365 : Archives du Centre d'histoire des sciences et des techniques.
  • BE A4006 CO 002-CII : Collection des cours de l'Université catholique de Louvain.
  • BE A4006 CO 003 : Série "Lovanium.
  • BE A4006 CO 030 : Collection de documents audiovisuels : (1) CHUL/U-MATIC-3 : "Lovanium XI", 20 min, 1956. / (2) CHUL/U-MATIC-4 : "Université Lovanium de Léopoldville", 29 min, 1956 (copie 30 janvier 1982). / (3) CHUL/U-MATIC-4b : "Lovanium", 32 min, 1956 (copie 30 janvier 1982).

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès - Sujets

Points d'accès - Lieux

Points d'accès - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Les descriptions archivistiques sont conformes à la seconde édition de la "Norme générale et internationale de description archivistique" (ISAD-G, 1999). Ces descriptions archivistiques ont été encodées en XML EAD et respectent également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Les descriptions archivistiques ont été établies et encodées en XML EAD en mai 2017 par l'archiviste Caroline Derauw.

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Note de l'archiviste

Caroline Derauw

Zone des entrées