Oleffe, André

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Oleffe, André

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1914-1975

Historique

André Oleffe (10 mai 1914-18 août 1975) est un homme politique belge.
Après ses études d’ingénieur commercial à l’Ecole de Commerce Solvay à l’ULB, il entre au service de l’Etat au ministère des Finances en 1940. Dès 1944, il intègre la Commission Bancaire, institution de contrôle des marchés financiers. Il y fait carrière durant 30 ans. En 1962, il en est nommé Directeur Général et, en 1973, il en devient le Président. Il quitte la présidence de la Commission Bancaire en avril 1974 pour endosser la lourde responsabilité de Ministre des Affaires Economiques dans le gouvernement de Léo Tindemans. Il n’achève cependant pas son mandat, emporté par une maladie le 18 août 1975.
Grâce à sa connaissance des affaires financières et économiques, il se voit proposer, à côté de son poste à la Commission Bancaire, plusieurs fonctions au service de l’Etat. Ainsi, entre 1963 et 1974, il aide au règlement du contentieux belgo-congolais et suit attentivement les affaires congolaises. Il devient également Président du Comité de Concertation pour la Politique Sidérurgique entre 1967 et 1974. Il est également associé à la concertation dans le domaine de l’énergie.
André Oleffe est également engagé au sein du Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC). André Oleffe s’engage également au sein de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne durant la guerre. C’est par ce biais qu’il devient président du MOC Brabant wallon à la sortie de la guerre et en 1950 il devient président du MOC. Il occupe ce poste jusqu’en 1973. Il est alors obligé de quitter cette charge en raison de son incompatibilité avec la présidence de la Commission Bancaire. Au cours de sa longue présidence, Oleffe doit traiter de nombreux dossiers politiques parmi lesquels le problème scolaire, une réforme fiscale et économique et l’épineuse question du fédéralisme et des rapports Flamands-Wallons.
Dans les années soixante, il s’intéresse aux problèmes rencontrés par les Wallons à l’UCL à Leuven. Il intègre ainsi Les Amis de l’UCL et apporte son conseil à l’Université. Il milite pour le déménagement dans la région d’Ottignies. Lorsque Louvain-la-Neuve et l’UCL francophone deviennent une réalité, il en devient le Président du Conseil d’Administration en 1970. Il occupe ce poste jusqu’en 1974 et le quitte pour devenir Ministre.
Son engagement auprès de l’UCL entre dans un engagement plus grand au service de sa région d’Ottignies. Il s’y investit également dans la Clinique Saint Pierre dont il permet l’expansion. En 1967, il devient membre associé de l’ASBL Santé et Repos qui gère la clinique. Il milite pour un agrandissement de celle-ci et finit par trouver les fonds nécessaires. Dès 1970, il fait partie de la nouvelle ASBL Clinique Saint Pierre et appartient au Conseil d’Administration.

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Entité associée

Université catholique de Louvain (1834-)

Identifiant de l'entité associée

BE A4006 NA 000001

Type de la relation

hiérarchique

Dates de la relation

1970-1974

Description de la relation

Président du Conseil d'administration.

Zone des points d'accès

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

BE A4006 NA 000435

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

La notice d'autorité est conforme à la seconde édition de la "Norme internationale sur les notices d’autorité utilisées pour les Archives relatives aux collectivités, aux personnes ou aux familles" (ISAAR-CPF, 2011). La notice d'autorité a été encodée en XML EAC et respecte également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

La notice d'autorité a été établie et encodée en XML EAC en décembre 2016 par l'archiviste Caroline Derauw.

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC