Fonds FE 010 - Archives de la Conférence de la Table ronde belge-congolaise de Bruxelles

Zone d'identification

Cote

BE A4006 FE 010

Titre

Archives de la Conférence de la Table ronde belge-congolaise de Bruxelles

Date(s)

  • 1960 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

23 art. (0,11 m.l.)

Zone du contexte

Nom du producteur

(1960)

Histoire administrative

La Conférence de la Table ronde belge-congolaise de Bruxelles, ouverte le 20 janvier 1960, au Palais des Congrès, devait préparer la décolonisation et l’indépendance du Congo du 30 juin 1960. Les travaux durèrent un mois jusqu’au 21 février. Dans son discours inaugural, le premier ministre Gaston Eyskens déclara que « la Table ronde a pour but de mettre en présence Congolais entre eux d’une part, Congolais et Belges d’autre part ; ils auront à trouver ensemble... les moyens d’organiser pratiquement l’exercice du pouvoir. Cette œuvre s’inspirera non seulement des principes démocratiques et des aspirations profondes des populations africaines, mais aussi des exigences de l’intérêt général du Congo ». La liste des partis politiques présents comprenait l’Abako, le Mnc/Lumumba, leMnc/Kalonji, le Pas de Gizenga Antoine (à Moscou durant la Table ronde) et Cléophas Kamitatu (présent au forum), le Pnp de Paul Bolya(considéré comme l’instrument de l’administration coloniale et ainsitourné en dérision « pene pene na mundele »), le Conakat de MoïseTshombe, le cartel Balubakat-Fédéka de Jason Sendwe, le Cerea d’Aniser Kashamura et Bisukiro, l’Union congolaise (premier parti politique congolais, fondé à Elisabethville en 1957 par G. Kitenge), le parti du peuple d’A. Nguvulu, l’Union Mongo de Justin-Marie Bomboko (créée à Bruxelles, à la veille de la Table ronde), l’Assoreco (Alliancedes Bangala, qui deviendra plus tard Puna) de Jean Bolikango. Le 19 janvier, veille de l’ouverture de la Conférence, les participants congolais décidèrent la création d’un Front commun, où ils prirent l’engagement solennel d’unir leurs efforts pour l’accession du Congo à l’indépendance immédiate, en défendant les mêmes propositions sur toutes les questions inscrites à l’ordre du jour.

Histoire archivistique

Modalités d'entrée

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Le fonds est constitué de documents dactylographiés, mis au point par le Secrétariat de la Table ronde belgo-congolaise (janvier-février 1960) et distribués aux participants.

Évaluation, extraction, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Aux Archives de l'UCL :

  • BE A4006 FD CEHEC B7 : Archives de la Table ronde congolaise de 1960

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès - Lieux

Points d'accès - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Les descriptions archivistiques sont conformes à la seconde édition de la "Norme générale et internationale de description archivistique" (ISAD-G, 1999). Ces descriptions archivistiques ont été encodées en XML EAD et respectent également les normes de catalogage suivantes : RDA-FR, AFNOR NF Z 44-060, AFNOR NF Z 44-061 et AFNOR NF Z 44-081.

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Les descriptions archivistiques du fonds et des niveaux inférieurs ont été établies en 2008 et revues en 2013 par l'archiviste Françoise Mirguet. Elles ont été encodées en XML EAD par l'archiviste Caroline Derauw en novembre 2016.

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

DUMONT G.-H., La table ronde belgo-congolaise (1960), Bruxelles, Éditions universitaires, 1961.

Note de l'archiviste

Françoise Mirguet

Zone des entrées